La parure et autres nouvelles réalistes - Guy de Maupassant

La parure

Résumé de l'éditeur

Lorsque son mari lui annonce qu’ils sont invités à un bal, Mathilde Loisel se désole : elle n’a ni bijoux ni robe pour l’occasion. Une amie vient à sa rescousse et lui prête un collier. Mathilde oublie, le temps d’une soirée, sa vie morne de femme d’employé. Mais de retour chez elle, la parure n’est plus à son cou. Pour remplacer le bijou égaré, les Loisel contractent une dette qu’ils mettront une vie entière à rembourser. Jusqu’au jour où Mathilde, rendue méconnaissable par les difficultés, croise son amie…

La Parure est suivie de Aux champs, Le Papa de Simon, A cheval, Une famille, Mon oncle Jules, Le Donneur d’eau bénite, Adieu et La Rempailleuse.

Mon avis

Je me suis fixée pour objectif de lire et/ou relire régulièrement un “classique” de la littérature française. J’ai commencé avec Maupassant car son style est accessible et les histoires qu’il raconte nous plonge dans une société réaliste, loin d’être idéalisée.

J’ai d’ailleurs enchaîné avec un deuxième de cet auteur, qui fera l’objet d’une autre chronique. 

Dans ce recueil, on suit la vie de Mathilde que l’emprunt d’un collier finira par ruiner; on suivra aussi Simon, qui n’a pas de papa et que les autres n’oublient pas de lui rappeler; on suivra celle d’un oncle, Jules, que tout le monde pense aux Amériques en train de faire fortune…

J’aime beaucoup Maupassant à la base, donc je ne suis sûrement pas objective mais j’ai aimé découvrir ces nouvelles que je ne connaissais pas et qui présentent des personnages tous plus réalistes les uns que les autres.

Avec Maupassant, on est plongés, dans une réalité, dans une époque avec une part de cynisme toujours bien distillé, jamais amené avec hargne ou colère, mais au contraire avec parcimonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *