T'en souviens-tu, mon Anaïs? - Michel Bussi

T'en souviens tu, mon Anaïs?

Mon avis

J’aime beaucoup les romans de Michel Bussi, malgré une petite déception parmi eux… A vous de deviner lequel m’a peu convaincue… 

J’ai donc voulu tester son recueil de nouvelles. 

J’ai beaucoup aimé la première qui évoque Veules-les-Roses, Victor Hugo, son histoire (peut être la partie la moins connue), les mystères et les secrets du passé. Et cette question qui nous hante: Quel secret cache le passé et pourquoi semble-t-il décider à le révéler maintenant?

J’ai moins aimé la nouvelle suivante, surtout parce que le personnage principal m’a semblé antipathique et trop opportuniste. Lors d’un vide grenier, il voit sur un stand de nombreux objets identiques en tout point à des objets qu’il a lui même possédés. S’ensuit alors une obsession pour ces objets, pour comprendre s’il s’agit bien de ceux qu’il a un jour eus. Il ira jusqu’à utiliser ses proches pour percer le “mystère”. Mais y’a-t-il vraiment un mystère?

La dernière m’a plue. Elle est courte et efficace. Johanna et Justine décident de partir à La Réunion, terre d’origine de Johanna, qu’elle a quittée 6 ans plus tôt sans explication. Ce retour ravive beaucoup de choses. Quand un corps sera retrouvé sans vie, les jeunes filles elles-mêmes auront disparu. Que s’est-il passé? Nous le découvrons lors de ce récit non chronologique, et la chute est juste magistrale. On peut la deviner, quelques lignes seulement avant qu’elle ne soit dévoilée par l’auteur mais malgré cela, elle est plus qu’efficace.

Vous l’aurez compris, un Bussi agréable à lire, même si rien ne vaudra jamais pour moi “Nymphéas noirs”, livre qui m’avait surpris du début à la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *